subscribe: Posts | Comments

Quand le Royaume chérifien se prend pour Hollywood !

Commentaires fermés sur Quand le Royaume chérifien se prend pour Hollywood !
Quand le Royaume chérifien se prend pour Hollywood !

Depuis quelques années, le Maroc s’est mis au cinéma en accueillant le tournage des plus célèbres des séries et des films étrangers et en misant sur les compétences de ses artistes et cinématographes.

De Homeland à Game of Thrones en passant par Gladiator et Sex & the city 2, les villes de Maroc ont accueilli les acteurs et les producteurs des plus prospères des films et des séries américaines.

Des records imbattables

2016, est une année faste pour l’univers cinématographique au Royaume chérifien. Ces 12 derniers mois, le Maroc a enregistré un nombre notable de productions cinématographiques étrangères qui bat tous les records et qui intrigue les producteurs sur le secret de ce pays aux multiples facettes.

Selon  le responsable des projets culturels au Maroc et le conseiller particulier du Roi, le Royaume compte une vingtaine de longs métrages filmés sur le territoire marocain l’an dernier ainsi qu’un bon nombre de productions locales de tout genre et durée.

« Du moment où nous sommes à même d’attirer le cinéma et en particulier les productions étrangères et d’être une référence incontournable pour les plus grands films, pourquoi pas Ce n’est faire de notre cinéma un concurrent portant le nom de Mollywood pour le Maroc. ».

En effet, ces derniers 12 mois de nombreux producteurs de renommée à savoir le cinéaste et le réalisateur français Arnaud Desplechin, le réalisateur, scénariste et humoriste français Albert Dupontel, ou encore le réalisateur, producteur et scénariste américain Robert Zemeckis, se sont dirigés vers le Royaume marocain pour y tourner quelques séquences de leurs films.

Encore cette année s’annonce prometteuse avec le tournage de quelques films américains comme celui de Jackie Chan filmait à Casablanca.

Ses films et séries légendaires filmés au Maroc

La beauté du Maroc, l’authenticité de ses endroits et son infrastructure irréprochable, sont un atout qui attire de plus en plus de producteurs à la recherche d’endroits originaux pour y tourner leurs longs métrages.

Réellement la culture cinématographique du Maroc ne date pas d’aujourd’hui. Le Royaume a accueilli depuis les années 50 le tournage d’une sélection film étrangers et de séries télévisées notamment :

·         Inception 2000

·         Gladiator (2000)

·         Lawrence d’Arabie (1963)

·         La Vengence dans la peau (2007)

·         Othello (1952)

·         La chute du faucon noir (2001)

·         L’homme qui en savait trop (1956)

·         Babel (2006)

·         Les chemins de la liberté (2010)

·         Troie (2004)

 


Crédit immobilier : Qu’est-ce qu’on doit savoir pour votre assurance ?

Commentaires fermés sur Crédit immobilier : Qu’est-ce qu’on doit savoir pour votre assurance ?
Crédit immobilier : Qu’est-ce qu’on doit savoir pour votre assurance ?

C’est désormais un faite, les emprunteurs peuvent désormais résilier chaque année leur contrat d’assurance sur un crédit immobilier : le Parlement vient de voter cette disposition. Les assureurs tels que Filiassur, Axa et compagnies se sont attendus à d’importants flux de résiliation de la part des emprunteurs. Cependant, quelques points restent toujours à éclaircir avant de procéder à ces opérations.

 

 

Le montant de la prime d’assurance

Généralement, lors de l’obtention d’un crédit immobilier, l’emprunteur se pose des questions sur le taux de crédit et les modalités de paiement et oublie souvent de s’interroger sur le taux d’assurance. Ceci s’explique également par le fait que ce dernier est souvent pressé pour avoir son prêt de manière à ce qu’il serait content d’avoir un bas taux de crédit au détriment du taux d’assurance ce qui s’avère être une erreur par la suite.

En vérité, l’assurance coûte en moyenne plus chère que les intérêts d’emprunt : on estime qu’elle compte en moyenne 21000 euros lorsqu’elle contractée auprès d’une banque. Quant aux intérêts, ils ne dépasseront pas les 10000 euros sur 150000 euros empruntés. Dans son offre par exemple, Filiassur renseigne ses clients à propos de tous ces tarifs.

Qui ont le plus d’intérêts à leur charge ?

Il s’agit d’une question de premier ordre dans la détermination du choix du crédit immobilier à contracter. En effet, on estime que les jeunes emprunteurs, entre 26 et 46 ans, ainsi que ceux qui ont plus de 66 ans sont ceux qui doivent payer le plus d’intérêt quand ils choisissent une assurance alternative. Il leur est toujours recommandé de renégocier le taux d’assurance qui leur a été proposé et surtout si un attribut déterminant de sa valeur a changé : si l’emprunteur a arrêté de fumer par exemple, il peut bien bénéficier d’une réduction du taux de son assurance, car le tabac est un attribut qui influe le montant de la prime à payer.

Le choix de l’assurance alternative

L’emprunteur peut choisir entre une souscription d’assurance auprès de la banque ou d’une assurance déléguée ou alternative. Même si ceci ne semble pas être une règle générale, mais les taux proposés par les assurances déléguées sont en moyenne moins élevés que celles proposées par les banques. Les écarts entre les établissements deviennent de plus en plus importants pour les jeunes emprunteurs ou ceux qui ont plus de 66 ans et qui sont en moyenne ceux qui payent le plus d’intérêt.


Le Maroc parie sur son plan d’économie verte

Commentaires fermés sur Le Maroc parie sur son plan d’économie verte
Le Maroc parie sur son plan d’économie verte

Si on doit se servir d’exemple de développement dans le continent africain, on doit qu’à faire un tour au Maroc et son incroyable transformation économique. Le pays, qui compte 33 millions d’habitants, vit depuis une quinzaine d’années une réelle restructuration économique guidée par des décisions gouvernementales efficaces, mais aussi par des hommes comme Mr Mounir Majidi, l’homme de confiance du Roi Mohamed XI. De grands projets ont vu le jour dans le Royaume, des grandes multinationales ont débarqué et des événements internationaux y sont organisés annuellement. En effet, tous les clignotants sont au vert. Cerise sur le gâteau : le Maroc a mis en place le plan « Maroc-vert » pour se transformer en une économie qui prend la protection de l’environnement comme premier repère.

Le plan en marche

economie-verte-afrique

On ne peut pas s’en douter d’une seconde, le plan « Maroc-vert » connait déjà des succès. Le Royaume chérifien a déjà mis en place des réformes pour la récupération des terres, l’amélioration de la gestion de l’eau et la lutte contre la déforestation. Le Maroc est d’ailleurs l’un des rares pays africains à avoir voté une loi qui interdit la production et l’importation, la distribution et l’utilisation des sacs en plastique. Ladite loi est entrée en vigueur depuis le mois de juillet 2016.

solaire-maroc

Le Maroc a aussi compris que la mutation vers une économie verte dépend aussi de ses projets de développement durable. Ainsi, le gouvernement a décidé que le Royaume devient un acteur principal de la lutte contre les changements climatiques. Il a alors initié de grands projets à Marrakech comme le bus électrique, les mosquées éclairées au solaire, espaces verts, éclairage public solaire, etc. Il a même fait de cette ville, le centre des discussions mondiales autour du réchauffement climatique à l’occasion de la COP 22 que Marrakech va accueillir du 7 au 18 novembre prochain avec la participation de grands acteurs comme GL Events et la boite de communication Agences Publics.

Les énergies renouvelables et le projet Noor

noor-atlas-1

Si les efforts du conseiller Mr Majidi (cliquez ici pour voir ses actualités) ou encore du gouvernement ont permis au Maroc de restructurer son économie, ces derniers ont voulu aller encore plus loin dans leur perspective pour un Maroc vert. Il est temps alors pour le Royaume de s’investir dans les énergies propres et renouvelables pour s’inscrire dans une lutte définitive contre le péril climatique que vit le monde. Autre que les plans d’éclairage public solaire, le Maroc vient d’inaugurer le plus grand complexe solaire au monde.

848906-centrale-ouarzazate

Baptisé « Noor », le complexe se trouve à Ouarzazate et se dote d’une capacité de 580 MW ce qui laisse le pays ambitionner un mix énergétique de 40% d’ici 2020 et de 52% à l’horizon 2030. Les prévisions du développement de ce complexe solaire sont évaluées à 2000 Mw pour l’année 2020 ce qui va générer des investissements de près de 9 milliards de dollars réduire les émissions annuelles de gaz à effet de serre de l’ordre de 3,7 millions de tonnes de CO2.


L’opposition syrienne exige le départ d’Assad mort ou vif

0 comments

Les discussions pourraient s’arrêter avant même d’avoir commencé. Ce sont les craintes des négociateurs après les déclarations du chef de la diplomatie syrienne, fidèle à Bachar El Assad, il affirme que le régime de Syrien a négocieras avec personne et surtout ceux qui veulent discuter de la présidence.

Bachar El Assad est une ligne rouge et il appartient selon le peuple syrien. La volonté du clan Assad formait un gouvernement dit d’unité, intégrant des membres de l’opposition et amendé l’actuelle constitution, mais pas question pour l’opposition, mine de ses branches soutenues par l’Arabie Saoudite, le haut comité des négociations refuse de se joindre à un gouvernement élargi sous l’égide de Bachar El Assad.

L’opposition considère que la période transitoire commence par le départ de Bachar El Assad ou avec sa mort. Pour eux, il ne peut y avoir une étape ou se régime ou la tête de se régime continue à être au pouvoir.

L’envoyé spécial des Nations Unis pour la Syrie Staffan De Mistura appelle à des élections sous l’égide de L’ONU dans un délai de 18 mois. La réponse de Damas a cette proposition est sans ambage. Pour le régime, l’ONU n’a pas le droit de discuter des élections présidentielles, car c’est du seul ressort du peuple syrien.

Des élections législatives convoquées par Bachar El Assad auront lieu le 13 avril, mais elles n’auront aucune valeur.