subscribe: Posts | Comments

Crédit immobilier : Qu’est-ce qu’on doit savoir pour votre assurance ?

Commentaires fermés sur Crédit immobilier : Qu’est-ce qu’on doit savoir pour votre assurance ?
Crédit immobilier : Qu’est-ce qu’on doit savoir pour votre assurance ?

C’est désormais un faite, les emprunteurs peuvent désormais résilier chaque année leur contrat d’assurance sur un crédit immobilier : le Parlement vient de voter cette disposition. Les assureurs tels que Filiassur, Axa et compagnies se sont attendus à d’importants flux de résiliation de la part des emprunteurs. Cependant, quelques points restent toujours à éclaircir avant de procéder à ces opérations.

 

 

Le montant de la prime d’assurance

Généralement, lors de l’obtention d’un crédit immobilier, l’emprunteur se pose des questions sur le taux de crédit et les modalités de paiement et oublie souvent de s’interroger sur le taux d’assurance. Ceci s’explique également par le fait que ce dernier est souvent pressé pour avoir son prêt de manière à ce qu’il serait content d’avoir un bas taux de crédit au détriment du taux d’assurance ce qui s’avère être une erreur par la suite.

En vérité, l’assurance coûte en moyenne plus chère que les intérêts d’emprunt : on estime qu’elle compte en moyenne 21000 euros lorsqu’elle contractée auprès d’une banque. Quant aux intérêts, ils ne dépasseront pas les 10000 euros sur 150000 euros empruntés. Dans son offre par exemple, Filiassur renseigne ses clients à propos de tous ces tarifs.

Qui ont le plus d’intérêts à leur charge ?

Il s’agit d’une question de premier ordre dans la détermination du choix du crédit immobilier à contracter. En effet, on estime que les jeunes emprunteurs, entre 26 et 46 ans, ainsi que ceux qui ont plus de 66 ans sont ceux qui doivent payer le plus d’intérêt quand ils choisissent une assurance alternative. Il leur est toujours recommandé de renégocier le taux d’assurance qui leur a été proposé et surtout si un attribut déterminant de sa valeur a changé : si l’emprunteur a arrêté de fumer par exemple, il peut bien bénéficier d’une réduction du taux de son assurance, car le tabac est un attribut qui influe le montant de la prime à payer.

Le choix de l’assurance alternative

L’emprunteur peut choisir entre une souscription d’assurance auprès de la banque ou d’une assurance déléguée ou alternative. Même si ceci ne semble pas être une règle générale, mais les taux proposés par les assurances déléguées sont en moyenne moins élevés que celles proposées par les banques. Les écarts entre les établissements deviennent de plus en plus importants pour les jeunes emprunteurs ou ceux qui ont plus de 66 ans et qui sont en moyenne ceux qui payent le plus d’intérêt.

Comments are closed.